De la 6ème à la 3ème, un collège à taille humaine

Atelier Théâtre en 5è

Saint-Charles. Les élèves de cinquième sur les planches.

Article du Télégramme, 12 février 2018

L'Association des parents d'élèves du collège Saint-Charles se distingue encore cette année par des initiatives atypiques. Souhaitant valoriser les élèves, elle a mené plusieurs actions auprès de ce jeune public. En effet, depuis 2015, l'Apel du collège Saint-Charles a engagé une réflexion sur l'estime de soi avec l'équipe éducative. La première année, elle a proposé aux élèves des petites formations pour les aider au cours de leur scolarité. Une classe de sixième ainsi que les troisièmes professionnelles ont travaillé sur la compréhension des comportements avec une psychologue de Guipavas. Une sophrologue brestoise a aidé une autre classe de sixième à s'approprier des outils permettant de gérer le stress. Les cinquièmes ont participé à des ateliers théâtre sur la « bonne attitude » et le rapport à l'autre. Enfin, un professionnel brestois a tenu une conférence sur l'importance de l'image pour aider les élèves de troisième à se préparer aux oraux d'examen.

Prendre la parole en public

En 2016, des ateliers théâtre ont été proposés à tout le niveau cinquième pour réfléchir au comportement au collège et la conférence sur l'image a été réitérée auprès de troisièmes. La rentrée 2017 a vu la reconduction des ateliers théâtre pour les cinquièmes. Ce jeudi 8 février, les élèves ont présenté à leurs parents les 18 saynètes travaillées avec la metteuse en scène, Martine Geffraut Cadec. Les troisièmes, quant à elles, suivront une petite formation d'une demi-journée sur la prise de parole en public.
 

 

Guipavas. Des collégiens de 5e ont mis des mots sur leur vie

Article d'Ouest-France, 13 février 2018

Dans l’auditorium de Saint-Charles, à Guipavas, les parents d’élèves ont assisté à la mise en scène de saynètes créées par les adolescents, dirigés par Martine Geffrault-Cadec.

Il règne une certaine fébrilité, voire une certaine excitation, ce jeudi soir, dans l’auditorium de Saint-Charles, à Guipavas. Il semble que les collégiens soient dans l’attente. On entend souvent prononcer le mot « stress ». Normal. Beaucoup d’entre eux se produiront, pour la première fois, sur une scène, dans quelques instants.
Ils interpréteront des saynètes qu’ils ont écrites eux-mêmes, avec leurs mots, sous la houlette de Martine Geffrault-Cadec, metteur en scène. Cette dernière a passé quatre heures avec chaque classe de 5e pour mener à bien le projet conduit par l’Association des parents d’élèves et, tout particulièrement, Colette Pennec.
« Au départ, je leur ai demandé ce qu’ils avaient envie de dire. Des thèmes se sont dégagés comme l’accueil de l’autre, le langage et le poids des mots, le harcèlement, l’amour… C’était la première fois que j’entendais des ados de cet âge aborder cette thématique. » Le théâtre a donc été choisi comme vecteur d’expression. « Tous ont pris la parole, tous sont montés sur scène, ajoute Martine Geffrault-Cadec. Ils ont parlé de leur monde, sans détours. »

« Chercher la définition des gros mots »

« Nous avons aussi eu un débat autour des mots, poursuit le professeur responsable de niveau, Catelle. Les gros mots, leur portée, leur signification, et nous avons réfléchi à ce que l’on pouvait mettre à la place. »
Côté collégiens, on sent derrière la crispation du trac, le plaisir qu’ils prennent à jouer leur quotidien devant leurs parents. Les situations sont parfois dures, émouvantes, drôles aussi…
De toute évidence, cela leur plaît de montrer leur quotidien d’adolescent, même si ça n’est pas toujours rose. « Il faut essayer de ne pas stresser. C’était super. J’ai hâte de monter sur la scène », affirme Léna. Sa camarade Jasmine ajoute : « J’ai appris à jouer. Ça donne confiance en soi. »
De son côté, Julien a découvert « de quoi il était capable ». Quant à Liane, elle remarque que « ce n’est pas facile de parler devant les autres. Mais j’ai aussi appris à mieux les connaître… J’ai aussi trouvé très drôle de rechercher la définition de nos gros mots ! »
Martine Geffrault-Cadec renchérit : « Ils se sont beaucoup investis. On a trouvé une véritable synergie. Ils ont aussi appris la maîtrise des gestes, de la voix et ont sûrement pioché dans leurs ressources. Sur un plateau, ça n’est pas comme en classe, il n’y a aucun moyen de se cacher ! »

 

Découvrez ici le PROGRAMME DE L'ATELIER Théâtre proposé en février 2018

Nos actualités

Informations Vie scolaire: semaine 28: du lundi 23...

(Mis à jour le 21/04/18)
Ce site est mis à jour fréquemment, il est utile de s'y référer de manière régulière. Tous les changements sont affichés au collège et transmis aux élèves. EN C [ ... ]

Lire la suite...
Spectacle de l'AS Artistique : échange et partage

  aint-Charles. Une planète artistique de la différenceArticle du Télégramme, 12/04/2018Mercredi 4 avril, les élèves de l'Association sportive artistique du collège Saint-Charles se so [ ... ]

Lire la suite...
Une riche semaine avec les correspondants anglais ...

Les correspondants anglais de Launceston sont arrivés lundi sous la neige. Les 4è leur avaient préparé un bonhomme de neige d'accueil...

Lire la suite...